négociation


négociation

négociation [ negɔsjasjɔ̃ ] n. f.
• 1323 « affaire »; lat. negotiatio « commerce »
1Vx Action de faire du commerce. Mod. Opération d'achat et de vente portant sur une valeur mobilière, un effet de commerce. Négociation de titres. Négociation au comptant, sur le marché à règlement mensuel.
2(1544) Série d'entretiens, d'échanges de vues, de démarches qu'on entreprend pour parvenir à un accord, pour conclure une affaire. tractation. Être en négociation avec qqn. Négociations salariales entre les syndicats et le patronat. Négociations commerciales multilatérales (NCM), entre pays signataires de l'accord général sur les tarifs et le commerce (GATT). ⇒ round.
Échange de vues soit entre deux puissances par l'intermédiaire de leurs agents diplomatiques, ou envoyés spéciaux et de leur gouvernement, soit entre plusieurs puissances, au cours de congrès ou conférences, en vue d'aboutir à la conclusion d'un accord. Engager, entamer des négociations. pourparler. Table de négociations. Ouverture, progrès, succès, échec des négociations. Négociations longues et difficiles. marathon. Négociations sur le désarmement. Spécialt Recherche d'un accord, comme moyen d'action politique (opposé à force, guerre). Être partisan de la négociation. dialogue. « La pensée d'obtenir des frontières préservatrices par force ou par négociation » (Chateaubriand).

négociation nom féminin (latin negotiatio, -onis) Action de négocier, de discuter les affaires communes entre des parties en vue d'un accord : La négociation d'un contrat. Discussions, pourparlers entre des personnes, des partenaires sociaux, des représentants qualifiés d'États menés en vue d'aboutir à un accord sur les problèmes posés : Échec des négociations sur le désarmement. Transmission des effets de commerce. ● négociation (citations) nom féminin (latin negotiatio, -onis) Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz Montmirail 1613-Paris 1679 Se trop ériger en négociateur n'est pas toujours la meilleure qualité pour la négociation. Mémoiresnégociation (expressions) nom féminin (latin negotiatio, -onis) Négociation collective, ensemble des discussions entre employeurs ou organisations professionnelles d'une part, et représentants des salariés d'autre part, en vue de conclure une convention collective ou un accord collectif. Négociations commerciales multilatérales (N.C.M.), grandes négociations menées au sein du GATT en vue de réduire les tarifs douaniers et autres obstacles aux échanges internationaux (Kennedy Round [1964-1967], Dillon Round [1961-1962], Tokyo Round [1973-1979], Uruguay Round [1986-1993]). ● négociation (synonymes) nom féminin (latin negotiatio, -onis) Discussions, pourparlers entre des personnes, des partenaires sociaux, des représentants...
Synonymes :
- tractation(s)

négociation
n. f.
rI./r
d1./d Action de négocier; l'affaire que l'on négocie. Une négociation difficile.
d2./d COMM Action de négocier (un billet, une traite).
rII./r Ensemble des démarches entreprises pour conclure un accord, un traité, pour rechercher une solution à un problème social ou politique; résultat de ces démarches. Engager, rompre des négociations.

⇒NÉGOCIATION, subst. fém.
A. —1. Vx. Action de faire du commerce, du négoce. (Dict. XIXe et XXe s.).
2. ÉCON. ,,Discussion d'un contrat pour arriver à sa conclusion; transmission des effets de commerce; marché passé dans des bourses de commerce ou de valeurs`` (CAP. 1936). Le loyer des capitaux peut être à volonté, sans expropriation (...) réduit à zéro (...) par la centralisation financière opérée au moyen d'une banque nationale dont le capital (...) formant une propriété commune, serait productif pour chacun au prorata de ses négociations (PROUDHON, Révol. sociale, 1852, p.208).
B. —Démarche(s), série d'entretiens pour parvenir à un accord, pour conclure une affaire du domaine privé ou public ou mettre fin à un différend. Synon. pourparlers, tractation. Négociation difficile, serrée; ouvrir, engager, rompre des négociations; entrer en négociation; échec des négociations. La famille forcée dans ses derniers retranchements, commence les négociations du mariage; quand il est à moitié conclu, (...) le jeune homme refuse Dona Diana (STENDHAL, Amour, 1822, p.119). Daudet est obligé de lui raconter tout ce qu'il a fait de gentil pour Zola: de la négociation par laquelle il a fait passer dans le Bien public son roman de l'Assommoir (GONCOURT, Journal, 1889, p.1072):
1. C'est sur cette base que le gouvernement va demander que des négociations soient ouvertes pour régler, une fois pour toutes, ce qui doit être payé chaque année, afin de faire cesser l'état d'incertitude qui ébranle le crédit public et amène de fâcheuses conséquences pour l'ordre intérieur du pays.
ABOUT, Grèce, 1854, p.324.
En partic.
♦Échange de vues par l'intermédiaire de représentants de puissances adverses, lors d'un conflit, pour parvenir à un accord pacifique ou à la mise en place d'un traité. Synon. pourparlers. S'asseoir à la table des négociations. Il est certain que l'armistice doit nous mettre en mains des gages garantissant, au cours des négociations de paix, l'obtention des conditions que nous voulons imposer à l'ennemi (FOCH, Mém., t.2, 1929, p.278). De novembre 1958 à septembre 1961 s'est déroulée la négociation des trois grandes puissances sur la cessation des explosions nucléaires (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.189):
2. Vous avez, du gouvernement, l'ordre de déférer à la demande du gouvernement britannique en ce qui concerne la cessation du feu partout où cela est réalisable, afin de rendre possible au cours de cette trêve l'ouverture éventuelle de négociations internationales.
DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p.520.
♦Discussion menée par les représentants de groupes sociaux pour parvenir à un accord sur un point de politique économique et sociale. Synon. concertation. Je les connais les gars du parti qui ne sont pas d'accord avec ma politique (...). S'ils ont désapprouvé ces négociations, c'est tout simplement qu'ils les jugent inopportunes (SARTRE, Mains sales, 1948, 5e tabl., 3, p.211). Le gouvernement se donne le droit, non de déterminer le résultat des négociations paritaires, mais de leur fixer une limite (REYNAUD, Syndic. Fr., 1963, p.242).
C.Absol. La négociation comme moyen d'action par opposition à divers moyens d'action ou de pression. Dans les petits états, on a besoin d'ajouter le pouvoir de la persuasion à celui de la force, d'employer la négociation aussi souvent que les armes (CONDORCET, Esq. tabl. hist., 1794, p.107).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: ne-; dep. 1740: né-. Étymol. et Hist. 1. 1323 Hainaut «activité commerciale» (doc. ds FAGNIEZ, t.2, p.49); 2. ca 1330 negotiation «affaire, occupation» (GUILLAUME DE DIGULLEVILLE, Pèlerinage vie humaine, 11934 ds T.-L.); 3. 1544 «activité déployée pour aboutir à un accord concernant des affaires publiques ou privées» (Papiers de Granvelle, III, 64 ds GDF. Compl.). Empr. au lat. negotiatio «commerce», dér. de negotiari (négocier). Fréq. abs. littér.:694. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a)1480, b) 579; XXe s.: a) 254, b) 1225.

négociation [negɔsjɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1323, « affaire »; lat. negotiatio « commerce », du supin de negotiari. → Négocier.
1 Vx. Action de faire du commerce.
(Mil. XIXe). Mod. « Marché passé dans les Bourses de commerce ou de valeurs » (Capitant). → 2. Bourse, cit. 6. — Transmission des effets de commerce. || Négociation d'un billet, d'une lettre de change (→ Argent, cit. 13).
2 (1544). Série d'entretiens, d'échanges de vues, de démarches, qu'on entreprend pour parvenir à un accord, pour conclure une affaire. Tractation. || La négociation d'une affaire, d'un contrat. || Négociation facile, rapide, lente, difficile. || Entreprendre, continuer, rompre des négociations avec qqn. || Les premières négociations d'un divorce (→ Époux, cit. 7).
1 Elle était timide, en effet, et la perspective d'une négociation avec une personne qu'elle ne connaissait pas suffit à la faire réfléchir.
J. Green, Adrienne Mesurat, I, III.
Spécialt. « Échange de vues soit entre deux puissances par l'intermédiaire de leurs agents diplomatiques, ou envoyés spéciaux et de leur gouvernement, soit entre plusieurs puissances, au cours de congrès ou conférences, en vue d'aboutir à la conclusion d'un accord » (Capitant). Diplomatie. || L'art de la négociation. || Amorcer (cit. 5), avoir, conduire, engager, entamer des négociations. || Ouverture, progrès, succès, échec des négociations. || Secret de la négociation (→ Cuisiner, cit. 5). || Négociations secrètes, négociations par notes, communications verbales, écrites. || Régler un litige (cit. 3) par des négociations, par voie de négociations (→ Médiation, cit. 2).
2 La pensée d'obtenir des frontières préservatrices par force ou par négociation n'était pas chimérique (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, III, V, VII.
3 Le langage trahit ce caractère belliqueux que la négociation recouvre d'apparences pacifiques. Les métaphores empruntées à l'art de la guerre abondent : le secret lui-même est une transposition des nécessités militaires sur le plan politique; on tâte le terrain, on démasque ses batteries, on brûle ses vaisseaux, on maintient ses positions, on cède du terrain. Une négociation importante est une véritable campagne qui se double parfois, quand il s'agit de paix, d'une campagne véritable : il n'est meilleur argument qu'un avantage militaire, une ville prise, une bataille heureuse, pour emporter la décision.
Carlo Laroche, la Diplomatie française, p. 72-73.
Spécialt. || La négociation comme moyen d'action politique, par oppos. à la force, à la guerre. || Être partisan de la négociation.
Par anal. (En parlant d'un conflit social). || Négociations entre les organisations patronales et les syndicats.
4 Pourtant il céda encore sur la question des jours fériés. Mais il y avait ceci d'étrange dans ces négociations que les concessions successives ne rapprochaient pas de l'état de paix. Les deux partis, tout en la craignant, désiraient la guerre.
A. Maurois, Bernard Quesnay, XII.
Être en négociations, en cours de négociations avec qqn.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Negociation — Négociation Pour les articles homonymes, voir Négociateur. La négociation est la recherche d un accord, centrée sur des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables entre deux ou plusieurs interlocuteurs (on ne négocie pas avec soi même, on… …   Wikipédia en Français

  • negociation — Negociation. s. f. L Art & l action de negocier les grandes affaires, les affaires publiques. Il entend bien la negociation. il est habile dans la negociation. il a esté employé dans la negociation de la paix. il n a eu nulle part à cette… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • negociation — Negociation, Negotiatio …   Thresor de la langue françoyse

  • Négociation — Pour les articles homonymes, voir Négociateur. La négociation est la recherche d un accord, centrée sur des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables entre deux ou plusieurs interlocuteurs (on ne négocie pas avec soi même, on délibère), dans …   Wikipédia en Français

  • NÉGOCIATION — s. f. L art, l action de négocier les grandes affaires, les affaires publiques. Il entend bien la négociation. Il est habile dans la négociation. Il a été employé dans la négociation de la paix. Il n a eu nulle part à cette négociation. Sa… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • négociation — (né go si a sion ; en vers, de six syllabes) s. f. 1°   L action d arranger les différends publics et surtout internationaux. •   Ce qui fait que l on est souvent mécontent de ceux qui négocient, est qu ils abandonnent presque toujours l intérêt… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • NÉGOCIATION — n. f. Action de négocier les grandes affaires publiques. Il a été mêlé à la négociation de la paix. Il n’a eu nulle part à cette négociation. Entamer une négociation Sa négociation a été heureuse, a été bien conduite. Entrer en négociation. Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • négociation — ● n. f. ►PROT Ensemble des échanges nécessaire pour la mise en place d une communication (vitesse de transfert, QOS...) Voir handshaking …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Negociation raisonnee — Négociation raisonnée La négociation raisonnée est un mode de résolution des conflits. Les partenaires se concentrent sur des intérêts communs afin de trouver un accord rationnel sur la base de critères objectifs. La négociation raisonnée repose… …   Wikipédia en Français

  • Negociation contributive — Négociation contributive La négociation contributive vise l accord durable. Elle consiste à envisager la réussite de l autre partie pour considérer que l accord est un accord réussi. Sommaire 1 Idées générales 2 Définition 3 Voir aussi …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.